Alors voici une petite rétrospective…revenons quelques jours avant la visite de la Bergerie de Faucon…

Je suis sincèrement désolée de ne pas avoir pu rédiger ce billet avant,…emploi du temps chargé et puis…je me suis quand même inquiétée 4 longs jours pour nos 2 protégés qui ne donnaient plus aucun signaux de fumée (oui parfaitement, c’est par cette méthode ancestrale que nous communiquons !). Bon, un peu plus sérieusement, le réseau téléphone ne passait pas toujours sur les terres (sauvages !) que So a traversées ces derniers jours d’où ce petit silence-blog !

Alors c’est parti…

Solenne et Ousbeck continuaient imperturbablement leur route…sur une nationale (rappelons juste à quel point Solenne aime ce genre de « petit chemin tranquille »…mais c’est parfois un passage obligé !)…bref une voiture s’arrête, commence à discuter avec elle et lui donne l’adresse d’un ami. Il faut absolument que Solenne le rencontre, il est dans le milieu du cheval,…et a même voyagé à cheval ! Il lui laisse aussi un numéro de téléphone. Solenne est, bien sûr, intéressée mais cette personne se trouve sur Digne et elle n’avait pas du tout l’intention de faire un détour…par une grande ville, évidemment !

Sauf que …(et c’est là que les personnes qui connaissent Solenne ne seront pas surpris)…elle se rend compte, dans cette même journée, qu’elle a perdu…son portable !!

Allez, demi-tour sur 3 km… : rien, elle retourne à l’endroit où elle a mis les chaussures à Ousbeck, il a peut-être glissé de sa poche : …rien non plus, c’est peine perdue !

Une seule solution maintenant…se racheter un portable… Oui mais ça ne se trouve pas à l’épicerie d’un village ce genre de petit gadget ! Direction : Digne !

Et voilà comment Solenne va rencontrer, je cite « des gens en or ! » qui vont lui offrir, entre autres, le gîte et le couvert. Quand je dis « gîte », c’est un vrai gîte que ces personnes sont en train de construire, ils possèdent une association (Randolavande) avec des chevaux. Le « monsieur » (désolée, je ne connais pas son prénom) a, en effet, beaucoup voyagé à cheval et va lui donner des conseils, tracer avec elle son itinéraire futur …par des chemins !, lui indiquer un endroit pour dormir à la prochaine étape … bref, elle est choyée et Ousbeck aussi (il aura aussi droit à son pique-nique le jour du départ : carottes…) ! On la conduira aussi, en voiture s’il vous plaît, vers la civilisation pour régler le « léger-détail-portable » et elle prendra, chez eux, un jour de congé.
Michel

Comme dit Soso, …je suis très mal habituée pour la suite ! Bien sûr, elle les remercie énormément pour leur accueil et leur gentillesse : une très belle rencontre !!