L’équipe est arrivée dimanche 31 août dans l’après-midi…mais avant ça je vous relate les 2 derniers petits jours !

Vendredi donc,...

Lever 7h30, départ 11h…jusque là tout va bien. Même le temps est de leur côté car il ne pleut pas (je n’ai pas dis qu’il faisait beau non plus…faut pas interpréter !).

C’est au niveau des chemins que ça se corsent…ils sont peu accessibles, donc c’est de la route pour commencer. Reprise du GR, puis soudain, celui-ci est détourné…mais ça c’est pas écrit sur la carte ! Du coup, après des passages difficiles et des détours éléphantesques, le compteur n’affiche que 12 Kms d’avancée effective, en fin de journée.

Pour couronner le tout, Claire est malade…maux de ventre ! Elles s’arrêtent plus tôt que prévu et, avec un peu de persuasion, un agriculteur leur prête un champ. Pas de couverture réseau non plus pour ce soir !

Ah, oui et puis j’allais oublier… : le temps d’une petite pause pipi, Solenne pose son porte- carte sur un piquet de clôture… Elle revient, remonte Ousbeck et parcourt plus d’1 km avant de s’apercevoir qu’elle n’a pas repris sa mappemonde portative (c’était pour éviter la répétition…, je sais, ça n’existe pas…). Bebeck s’était tout bonnement frotté au piquet en la faisant tomber ! Demi-tour pour la récupérer et au trot s’il vous plaît (une randonnée sans carte c’est comme du pain sans fromage !)… Ousbeck est épuisé par la course ! Faut assumer ses bêtises mon vieux !

Claire m’explique aussi que, contrairement à elle, qui possède « une mine de déterrée » aujourd’hui, Solenne est resplendissante : un teint frais, coloré, remarquable. Son secret ?.... Ah, ah ! Un tout nouveau soin de beauté spécial randonneur : le « Atchoum » de chez Newla…révolutionnaire ! En effet, à chaque pause, Newla (la Fjord fille !) lui applique systématiquement et avec une attention extrême, une délicate couche de… Bon, en clair, elle lui éternue à la tête ! Je vous laisse imaginer…Solenne essaye bien de lui rendre la pareille mais elle a beaucoup plus de mal à sensibiliser la brave bête !