Super forum, comme toujours…quoiqu’un peu différent cette année puisque Ousbeck était là et Solenne n’a donc pas pu assister à tous les thèmes et ateliers proposés… Il en a profité pour se faire parer, chouchouter et manipuler ! A ce propos….Solenne est partie s’acheter une bonne paire de baskets…car Monsieur est exempt de toutes charges supplémentaires sur le dos pendant 3 semaines !

Lundi matin, c’est donc à pied que Solenne a fait sa première étape du retour. Ils ont bivouaqué à Pébrac, au pied de l’église abbatiale… A leur arrivée dans le village, les agents communaux ont même remis leurs travaux de tonte au lendemain pour laisser Ousbeck manger à sa guise !

Mardi 13 mai, deux étapes en une…et 30 kilomètres dans les chaussures/pattes !

Un départ ultra-matinal (à 8hoo) a conduit Solenne et Ousbeck sur un bout du chemin, (je cite) « de la pub et du PQ par terre…vraiment infect ! ». C’est un morceau du chemin de St Jacques de Compostelle dont il s’agit ! Vrai coup de colère donc : "Personne ne te parle parce que des pèlerins, les gens en voient passer toute la journée alors tu fais partie du décor; t’as des pub tous formats pour le gîte Trucmuche et les chambres d’Hôtes Bidules tous les 30 mètres ; des barrières et grillages partout, et donc pas un bout d’herbe pour bivouaquer, bref…c’est l’autoroute!" .

pub_gite.jpg

Du coup, ils ont marché bien plus que prévu pour sortir du chemin et se retrouver, à 1300m d’altitude, en pleine forêt pour y passer une nuit bien tranquille, na !


Les anecdotes croustillantes du jour:

La 1ère: Solenne s’est coupé le doigt avec une croûte de pain (ce qui a bien fait rire son filleul quand il l’a su !). Bon, il paraîtrait quand même que le sang a coulé à flot !

La 2nde: Ousbeck ne supporte absolument pas de marcher derrière Solenne et donc,… il dort en marchant ! Ce qui pose d’ailleurs quelques problèmes de réveils en sursaut. Un poney l’a effrayé en hennissant de son pré et il est parti en « coup de cul - triple galop »…ce qui n’était jamais arrivé ! Solenne a dû tout lâcher !...Et sinon, quand il ne dort pas, il flâne, il batifole et il mange tout ce qui pousse au bord des routes…Bref, il mène sa petite mutinerie perso !

Et la dernière…Solenne a perdu son pantalon ! Oui, écrit comme ça, c’est un peu bizarre…

En plus d’avoir avalé une trentaine de kilomètres, Solenne et Ousbeck ont aussi fait face à la grêle, et ce une bonne partie de la journée ! Entre 2 averses, So a donc tenté de faire sécher son pantalon de pluie, qui, mal fixé… s’est échappé ! Après quelques investigations infructueuses auprès de pèlerins qui les dépassaient (Heu…vous n’auriez pas croisé un pantalon ?!) ; Solenne arrive dans un village et raconte son histoire à un petit monsieur près d’une fontaine. Un livreur de repas à domicile passe alors par là... Elle a perdu son pantalon…Oui, mais pas celui là….Ah ? !. Le livreur, qui termine sa tournée sur la route précédemment empruntée par Ousbeck et So, lui propose de l’appeler s’il…heu…rencontre son pantalon ! (C’est quand mêmeTHE technique pour avoir un numéro de téléphone !).En attendant, ce livreur a retrouvé le pantalon au bord de la route, il l’a confié à 2 marcheurs qui ont, à leur tour retrouvé Solenne, qui, de fait, a retrouvé son pantalon, la boucle est bouclée, j’espère que tout le monde est encore là !! Ouf !

La phrase du jour :

« Le vent, ça te propulse le froid par les doigts de pieds » ! Je l’ai médité toute la nuit !